Joseph Thibault

Joseph Thibault a passé sa vie à rassembler une collection exceptionnelle sur le Berry qu'il a légué aux institutions publiques : aux Archives départementales de l'Indre, à Tours et à la médiathèque de Châteauroux.

joseph thibault ex libris

Joseph Thibault est né en Touraine à Loché-sur-Indrois le 19 mai 1880 d'un père notaire, comme l'était également son grand-père établi à Pellevoisin.

Après de sérieuses études classiques à Mézières-en-Brenne, puis au lycée à Châteauroux, il se destine tout naturellement à succéder à son père et effectue différents stages dans cette voie. En 1908, il entre à la célèbre étude de Maître Lair-Dubreuil, commissaire-priseur à Paris, étude reprise en 1931 par Maître Ader.

Grâce à ce poste, il est présent à toutes les ventes qui se tiennent à l'Hôtel Drouot pendant plus de cinquante ans et assiste à la dispersion des plus belles collections d'objets d'art et de célèbres bibliothèques comme celles de Jules Claretie, Victorien Sardou ou Anatole France. Il disait : "le goût de la collection m'est venu par atavisme, mes parents et grands-parents conservaient tout, de la cave aux combles".

Célibataire, il partage sa vie entre les deux chambres de bonne du 56 rue de l'Université à Paris et la superbe demeure familiale de l'Ebeaupin à côté de Mézières-en-Brenne dans laquelle il a accumulé au fil du temps une fantastique quantité de documents : plus de 70 mètres linéaires, comportant quelques 20 000 volumes et autant de faire-parts, menus et invitations, 25 000 photos et portraits, 5 000 tableaux et cartes postales.

Il commence par mettre en ordre les archives familiales, puis élargissant peu à peu son champ d'action, il s'intéresse à la Brenne, à l'Indre et au Berry et est aussi un grand bibliophile.

Ami du grand archiviste de l'Indre Eugène Hubert, ils sillonnent ensemble à vélo la Brenne pour préparer un ouvrage sur le canton de Mézières. Le soir, ils rassemblent leurs notes et c'est l'occasion pour Joseph Thibault d'apprendre : « nul élève ne fut, je crois, plus attentif que moi aux enseignements de son maître ».

Un conservateur du Cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale, Pasteur Valéry-Radot lui propose de classer un fonds de 40 000 photographies. Il accepte, ce travail lui permettant de connaître et d'identifier des documents qui pourraient par la suite passer entre ses mains. Il mettra deux ans pour venir à bout de ce travail, récompensé par une lettre élogieuse du conservateur.

Il a écrit également sur quelques poètes célèbres du département : Gabriel Nigond, Boyer-Nioche, Julien Ré et a créé la Petite bibliothèque brennouse dans laquelle on retrouve des écrivains tels que Hugues Lapaire et Gérard Coulon.

Quelques exemples des grands noms et principaux lieux du département présents dans le fonds Thibault :

  • l'écrivain George Sand et sa famille,
  • les poètes et écrivains régionalistes : Maurice Rollinat, Jules de Vorys, Gabriel Nigond, Laisnel de la Salle
  • le sculpteur Ernest Nivet
  • les peintres : Bernard Naudin, Fernand Maillaud et Paul Rue
  • Les grandes familles : Bertrand, Talleyrand, Taillepied de Bondy, Lancosme-Brèves etc...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.