Le bréviaire parisien

Légué par Jean-Louis Bourdillon, qui l'avait acheté au duc de La Vallière en 1784 , il est aussi appelé bréviaire de Châteauroux. Il est réputé pour ses 360 enluminures et pour ses couleurs éclatantes surtout les rouge très vifs, le bleus saturés et les roses tendres. Quatre grands artistes ou ateliers d'enlumineurs ont contribué à la beauté de ce bréviaire : Haincelin de Hagueneau, enlumineur du dauphin, le Maître de Bedford, le Maître d'Orose et le Maître de Bousicaut.

Le bréviaire parisien

Accéder à la version numérisée

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.