La Beat Generation

La « Beat generation »... cela va parler à certains d'entre vous, mais pas à tous... En revanche, le nom de « Jack Kerouac », fédère un public plus large. Et pourtant la Beat generation est tout aussi importante, sinon plus, que Jack Kerouac, puisque, même s'il est un des fondateurs de ce mouvement des années 50, il n'en est pas l'unique représentant.

On the road again!

carolyn cassady kerouacCarolyn Cassady et Jack Kerouac

bomb corsoBomb Corso

En effet, ce sont des dizaines d'auteurs et d'artistes que nous pouvons associer à ce mouvement qui, bien que principalement littéraire, était également pictural (vous n'êtes peut-être pas familier avec le mouvement d'Action painting - dont Willem de Kooning est le plus célèbre représentant - mais il participe du mouvement de la Beat generation puisque le dripping, technique picturale, inventée par Jackson Pollock, qui consiste à projeter de la peinture sur une toile est un peu le pendant de l'écriture spontanée et presque automatique des œuvres de ces auteurs « illuminés ») et musical puisque le jazz, qui tient une place prépondérante dans l’œuvre de Kerouac, a eu une influence certaine sur la musique rock hallucinogène du mouvement hippie. Enfin, ce mouvement a également une dimension sociale puisqu’il est à l'origine de la libération sexuelle aux Etats-Unis.

Ainsi, outre Kerouak, (l'un des auteurs américains majeurs du XXe siècle, auteur du célèbrissime Sur la route) Burroughs (autre figure emblématique américaine dont l’œuvre écrite oscille entre l'anticipation et le roman halluciné) et Ginsberg (poète génial et provocateur, visionnaire libertin et libertaire), qui sont les représentants les plus connus de ce mouvement, parce que les plus charismatiques et également les plus édités, ne doivent pas faire oublier Cassady (chantre de l'auto-fiction avant l'heure) et Corso (le second poète de la bande), moins réputés mais dont les écrits poétiques n'en restent pas moins majeurs. Et si les œuvres « scandaleuses » de Allen Ginsberg et de William Burroughs sont devenues des classiques de la littérature post Seconde Guerre Mondiale, il n'en reste pas mois que beaucoup d'écrits d'auteurs plus confidentiels de ce mouvement restent d'un grand intérêt.

burroughsWilliam Burroughs

ginsberg cassadyAllen Ginsberg et Cassady

Ce mouvement, à la dimension quasi mythologique outre-atlantique, est moins présent en Europe, mais on ne saurait nier l'influence idéologique de la Beat génération sur la jeunesse pré-soixante-huitarde.

Citons, en vrac, Lawrence Ferlinghetti, Gary Snyder, Kenneth Rexoth, Michael McClure, Philip Whalen, Lew Welch, Lucien Carr, Herbert Huncke, Hal Chase, Joan Vollmer, Edie Parke, Joyce Johnson, Hettie Jones, Diane DiPrima, Janine Pommy Vega, Hedwig Gorski et Carl Weissner dont les écrits sont plus difficiles à trouver, parce que peu, voire pas, édités en France.

Il n'est pas possible de clore sans aborder, même brièvement Charles Bukowski dont l'appartenance au mouvement de la Beat generation fait débat mais qui, néanmoins, a fréquenté de très près à ces débuts d'écrivains Kerouac et Ginsberg.

Beat generation

OPAC Sélection de notices

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.