Witold Gombrowicz

Retour en Europe

doubleGombrowicz et son doubleAcceptant une invitation de la Fondation Ford à séjourner à Berlin-Ouest, Gombrowicz quitte l'Argentine en 1963.

Il tombe malade en 1964 et entre en clinique. Souffrant d'asthme et de dépression nerveuse, son état lui interdira tout retour en Argentine. Il s'installe en France à Vence avec sa compagne Rita et termine Cosmos alors que son Journal paraît en France. Opérette, troisième pièce, est la toute dernière œuvre de Gombrowicz .

Il y a travaillé pendant plus de quinze ans avant de parvenir à trouver sa forme définitive. La troisième et dernière version de l’œuvre, est commencée à Vence en décembre 1964 et terminée en août 1966.

« J’ai toujours été ravi par la forme de l’opérette, une des plus heureuses, à mon avis, qu’ait produites le théâtre. Si l’opéra est quelque chose de gauche, d’irrémédiablement voué à la prétention, l’opérette, dans sa divine idiotie, sa céleste sclérose, prend des ailes grâce au chant, à la danse, au geste, au masque, et me paraît être le théâtre parfait, parfaitement théâtral. »

Opérette, Commentaire de Witold Gombrowicz

Il est victime d'un infarctus le 18 novembre 1968 et épouse sa compagne Rita Labrosse en décembre. Il mourra d'insuffisance respiratoire le 24 juillet 1969.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.