Quel film a changé votre vie ? C'est la question simple et vertigineuse que pose le livre d'Olivia Rosenthal Ils ne sont pour rien dans mes larmes paru aux éditions Verticales (collection minimales).

portrait olivia rosenthal« On peut vivre par procuration des choses
incroyablement douloureuses »

Quel film a changé votre vie ?

ils ne sont pour rien dans mes larmesC'est la question simple et vertigineuse que pose le livre d'Olivia Rosenthal Ils ne sont pour rien dans mes larmes paru aux éditions Verticales (collection minimales).

Pour y répondre, quatorze voix singulières racontent comment le cinéma est entré par effraction dans leur existence. C'est un livre sur tous ceux qui fréquentent les salles obscures pour se rassurer, pour oublier, pour se divertir, pour comprendre, pour avoir peur. On y rencontre des acteurs, des couleurs et des sons, des histoires de famille, des exemples à suivre, des motifs de rupture, toute une intimité avec des images souvent anciennes qui, passées au crible de la mémoire, continuent à hanter nos esprits et nos corps.

On y apprend que l'art n'est pas nécessairement coupé de la vie et on se dit que c'est une information à retenir.

Les films cités disponibles à la médiathèque

Sueurs froides

vertigoréalisé par Alfred Hitchcock

Cette histoire se déroule à San Francisco, où un détective sujet au vertige, est engagé pour suivre Madeleine, la femme suicidaire d'un ami. Après l'avoir sauvée d'un plongeon dans la baie, il s'éprend de la belle femme en détresse...

La nuit américaine

nuit americaineréalisé par François Truffaut

A Nice, dans les studios de La Victorine, la réalisation d'un nouveau film apporte quelques problèmes au sein de l'équipe de tournage : Les déboires amoureux d'Alphonse, l'acteur, avec Julie, l'héroïne, et le décès d'Alexandre, un acteur, obligeant le réalisateur, Fernand, à changer le scénario du film.

Il était une fois la révolution

il etait une fois la revolutionréalisé par Sergio Leone

La rencontre entre un terroriste irlandais obsédé par la dynamite et un paysan révolutionnaire mexicain ne pouvait être qu'explosive ! Un film ayant pour cadre la révolution mexicaine de 1913.

Trois couleurs : Rouge

rougeréalisé par Krzysztof Kieslowski

Un soir, Valentine, étudiante à Genève, écrase une chienne. Elle fait soigner l'animal, et se rend à l'adresse indiquée sur son collier. Une grande maison vide. A l'intérieur, un homme seul, un juge à la retraite, qui passe son temps à espionner ses voisins, en enregistrant leurs conversations. Ces deux personnages n'ont apparemment rien pour s'entendre, et pourtant...

Douze hommes en colère

douze hommes en colereréalisé par Sidney Lumet

Un homme est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer : onze votent coupable, or la décision doit être prise à l'unanimité. Le juré qui a voté non-coupable explique qu'il a un doute et que la vie d'un homme mérite discussion. Il s'emploie à les convaincre un par un.

L'arbre aux sabots

arbre aux sabotsréalisé par Ermanno Olmi

A la fin du XIXe siècle, dans une ferme de la région de Bergame, cinq familles vivent au gré du bon vouloir de leurs propriétaires. De l'automne au printemps, lorsque les champs laissent un peu de répit, la vie reprend ses droits, faisant renaître par la même occasion leurs sentiments, leurs peurs et leurs espoirs...

Nuit et brouillard

nuit et brouillardréalisé par Alain Resnais

1955 : Alain Resnais, à la demande du comité d'histoire de la Seconde Guerre mondiale, se rend sur les lieux où des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants ont perdu la vie. Il s'agit d'Orianenbourg, Auschwitz, Dachau, Ravensbruck, Belsen, Neuengamme, Struthof. Avec Jean Cayrol et l'aide de documents d'archives, il retrace le lent calvaire des déportés.

Le dernier tango à Paris

dernier tango a parisréalisé par Bernardo Bertolucci

Un américain de 45 ans vivant à Paris, hanté par le suicide de sa femme, rencontre une jeune parisienne fiancée à un jeune cinéaste. Aucun des deux ne connaît le nom de l'autre, mais ces âmes torturées vont ensemble satisfaire leurs désirs, dans un appartement aussi dépouillé que leur tragique destin.

Le retour

retourréalisé par Andreï Zviaguintsev

La vie de deux frères est soudainement bouleversée par la réapparition de leur père, dont ils ne se souvenaient qu'à travers une photographie vieille de dix ans. Est-il vraiment leur père ? Pourquoi est-il revenu après tant d'années ?

Eraserhead

eraserheadréalisé par David Lynch

Un homme est abandonné par son amie qui lui laisse la charge d'un enfant prématuré, fruit de leur union. Il s'enfonce dans un univers fantasmatique pour fuir cette cruelle réalité.

L'arrangement

arrangementréalisé par Elia Kazan

Eddie est un publicitaire de renom à qui tout réussit, et qui file le parfait amour avec sa femme Florence. Pourtant, un jour, Eddie est victime d'un accident de la route qui lui fait perdre goût à la vie. Il décide alors de rejoindre New York, la ville de son enfance, où il retrouve Gwen, son premier amour...

Les 400 coups

quatre cent coupsréalisé par François Truffaut

Antoine Doinel a quatorze ans et a des ennuis avec son maître d'école. A la maison ses parents sont indifférents. Antoine fait l'école buissonnière avec son copain René...

Thelma et Louise

thelma et louiseréalisé par Ridley Scott

Deux amies, Thelma et Louise, frustrées par une existence monotone, l'une avec son mari, l'autre avec son petit ami, décident de s'offrir un week-end sur les routes magnifiques de l'Arkansas. Premier arrêt, premier saloon, premiers ennuis et tout bascule. Un évènement tragique va changer définitivement le cours de leurs vies.

Les parapluies de Cherbourg

parapluies de cherbourgréalisé par Jacques Demy

Madame Emery et sa fille Geneviève tiennent une boutique de parapluies. La jeune femme est amoureuse de Guy, un garagiste. Mais celui-ci part pour la guerre d'Algérie. Enceinte et poussée par sa mère, Geneviève épouse Roland, un riche bijoutier.

Les oeuvres d'Olivia Rosenthal

Observer, interroger, enquêter sur les domaines les plus divers puis y intégrer ses propres obsessions, c'est la « méthode » d'Olivia Rosenthal. La parole enregistrée (lors d'entretiens avec des témoins) est essentielle dans son écriture. Cette parole est réécrite, puis reprise parfois en scène ou lors de performances.

Née à Paris en 1965, elle a publié des récits aux éditions Verticales dont Mes petites communautés (1999), Puisque nous sommes vivants (2000), Les Sept voies de la désobéissance (2004), Les Fantaisies spéculatives de J.H. le sémite (2005). Elle a obtenu pour On n’est pas là pour disparaître (2007) le Prix Wepler et le prix Pierre Simon, et pour Que font les rennes après Noël ? (2011) le Prix du livre Inter et le prix Alexandre Vialatte.

Sa première pièce de théâtre, Les Félins m’aiment bien (Actes Sud-Papiers), a été créée avec une mise en scène d’Alain Ollivier au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis en janvier 2005.

Par ailleurs, elle réalise régulièrement, en collaboration avec des cinéastes (Olivier Ducastel, Laurent Larivière), des écrivains (Denis Lachaud, Michaël Batalla, Patrick Chatelier), ou des metteurs en scène (Robert Cantarella) des performances pour divers lieux et festivals.

Dans le cadre de ce travail qui associe l’écriture à des formes de lectures en direct, elle s’est engagée dans un projet sur l'« architecture en paroles ». Le premier volet est un récit-fiction réalisé pour le 104 : Viande Froide, aux éditions Lignes. Dans cette série toujours, elle a également publié Les Lois de l’hospitalité chez Inventaire-Invention, texte qui a évolué vers un spectacle qui a été représenté à Équinoxe - scène nationale de Châteauroux, le 8 mars 2011.

Pour en savoir plus...

Entrer dans la langue de l’autre et la saisir de l’intérieur, un bel entretien mené par Guénaël Boutouillet