À travers cette exposition, le collectif Mondo réunit la plasticienne An’do Tissier et la chorégraphe Louise Cazy pour mettre en dialogue leurs regards sur les manières d’être vivants.

Les deux artistes ont animé pendant 10 mois, des ateliers d’exploration corporelle et plastique avec des danseurs amateurs, avec et sans handicap. La danse et le travail de la terre ont été le terrain fertile de la rencontre et du partage. Les photographies de Louise nous parlent de ces liens tissés et de la beauté de nos différences.

L’œuvre Les Irremplaçables de An’do Tissier suggère la fragilité de l’humain et sa force d’être encore là debout.

Détails des prochaines sessions

Du au